"Ce qui trouble les hommes ce ne sont pas les choses, mais les opinions qu'ils en ont. "
Epitecte

MOFreud2La psychanalyse est une pratique thérapeutique qui permet de traiter des problèmes d'ordre psychologique à l'aide de la parole. Ces problèmes, qui peuvent avoir des origines diverses, sont parfois refoulés dans l'inconscient et resurgissent en influençant notre vie au quotidien (des difficultés dans les relations, des comportements inadaptés comme l'agressivité, des angoisses, etc.).
 

La psychanalyse s’adresse également aux personnes qui ont envie d’évoluer, de s'épanouir,de mieux se connaître, pour atteindre une harmonie de vie épanouissante avec soi et avec les autres.

 

A l'aide de la technique dite de « libre association », et tout en gardant sa neutralité et sa bienveillance envers le patient, le psychanalyste l'écoute sans jugement exprimer tout ce qu'il pense ou ressent. Il l'invite ainsi à parler spontanément, pour l'aider à se libérer de ses souffrances, et/ou à se construire. Ainsi, l'analyste accompagne l'analysant, en intervenant ponctuellement pour l'aider à faire les associations qui l'aideront dans son travail.

 

Ainsi, la psychanalyse, est une discipline qui est principalement une méthode d'investigation et d'interprétation, une théorie de l'inconscient qui s'exprime de façon indirecte. Le rêve en est la voie royale d'après S. Freud, mais, entre-autres, les actes manqués, les lapsus, les oublis, les symptômes sont aussi des révélateurs de ce que peut exprimer l'inconscient.

 

En faisant remonter à la surface les pensées refoulées, et en mettant en évidence les résistances qui sont en conflits avec notre Moi conscient (ce qui amène de la souffrance), on peut alors réduire, voire faire disparaître les mécanismes de défenses mis en place pour se protéger, aidant ainsi à récupérer l'énergie psychique utilisé pour maintenir en place tous ces mécanismes.

 

Enfin, précisons que la psychanalyse n'est pas qu'une pratique intellectuelle, car le revécu émotionnel fait partie intégrante de la cure, et permet de libérer des affects liés à des souvenirs traumatisants (abréaction).

 

A la première séance le patient est invité à expliquer le but de sa venue, à la suite de quoi le psychanalyste, en accord avec le patient, met en place un cadre analytique qui consiste à définir le déroulement des séances, leurs fréquences, le respect des rendez-vous, les honoraires, etc.

 

Après quelques séances, la personne est invitée à s'allonger. Le psychanalyste se place alors derrière lui, en retrait, évitant ainsi de troubler sa libre expression. Au fil du temps, si une confiance s'installe et que le patient se sent absolument libre de tout dire (même l'inavouable), alors, une libération peut s'opérer et permettre de mieux s'ouvrir au monde...